Cette année encore, la grippe va faire très mal - La Phocéanne - Polyclinique Marseille -clinique ophtalmologique Bouches du Rhônes
18025
post-template-default,single,single-post,postid-18025,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-18.0.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Cette année encore, la grippe va faire très mal

Cette année encore, la grippe va faire très mal

Cette année encore, la grippe va faire très mal 2

Chaque année, la grippe est responsable de nombreuses hospitalisations et de nombreux décès chez les personnes fragiles.

En 2018, la saison grippale a été caractérisée par :

  • 8 semaines d’épidémie,
  • 1,8 million de consultations pour syndrome grippal durant l’épidémie,
  • 65 % de virus A (H3N2) et 34 % de virus A (H1N1)pdm09 détectés en médecine ambulatoire durant la période de surveillance,
  • environ 65 600 passages aux urgences pour grippe, dont près de 11 000 hospitalisations (16 %) durant l’épidémie,
  • 1 877 cas graves admis en réanimation signalés, dont 289 décès durant la période de surveillance,
  • 13 100 décès toutes causes et tous âges confondus en excès, dont 9 900 attribuables à la grippe durant la période de surveillance
  • une couverture vaccinale de 47,2% chez les personnes à risque.

Source : bulletin hebdomadaire du 17/04/2019 – Santé publique France.

La vaccination est le premier geste de protection contre la grippe et il est gratuit pour les personnes fragiles.

Il s’agit essentiellement :
• des personnes âgées de 65 ans et plus, ou atteintes de certaines maladies chroniques ;
• des femmes enceintes ;
• des personnes obèses dont l’IMC est supérieur ou égal à 40 ;
• de l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave et des personnes immuno déprimées, dans l’objectif de protéger les personnes fragiles de leur entourage.
Les patients éligibles (à l’exception des femmes enceintes, de l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave ou des personnes immuno-déprimées et des personnes obèses) ont reçu leur bon de prise en charge du vaccin.
Contrairement à certaines idées reçues, aucun des composants contenus dans le vaccin ne peut provoquer la grippe.

Pour se protéger et protéger son entourage, il est essentiel que chacun adopte, dès que les virus grippaux circulent, une série de gestes simples destinés à limiter la transmission des virus :
• se laver les mains régulièrement,
• utiliser un mouchoir à usage unique,
• tousser ou éternuer dans son coude,
• porter un masque quand on est malade.

Source : https://www.ameli.fr/bouches-du-rhone/medecin/sante-prevention/vaccination/vaccination-grippe-saisonniere